Les jeux de mariages Ringards ou incontournables… ?

Un peu des 2 ! Mais l’essentiel n’est pas là.

Si le mariage est LE jour oĂč les mariĂ©s sont Ă  l’honneur, la plupart du temps tout est prĂ©parĂ© Ă  la seconde prĂšs et il revient aux invitĂ©s et spĂ©cialement aux tĂ©moins de ponctuer la journĂ©e de clins d’Ɠil, d’hommage ou de facĂ©ties. Faut il des animations Ă  un mariage ? Comment organiser les animations de mariage ?
Je vous livre certains de mes secrets


 


Pour animer il faut s’organiser 

 

Certains mariĂ©s sont rĂ©ticents Ă  l’idĂ©e d’avoir des animations lors de ce jour si spĂ©cial.

Cet événement est préparé voir réglé au centiÚme de seconde et si un grain de sable vient troubler cette horlogerie il est probable que le plus beau jour de la vie des mariés se transforme en désastre !

Entre le maquillage panda de la mariĂ©e et le teint rougeĂątre de colĂšre du mariĂ©, je vous conseille d’avoir des mocassins souples pour courir vite et longtemps sinon l’animation ce sera vous !


Partout on vous le dit ! La base, la clef, le remĂšde c’est la COMMUNICATION ! Il est donc prĂ©fĂ©rable de savoir ce que veulent les marier avant de se lancer dans des surprises qui pourraient mettre mal Ă  l’aise voire dĂ©ranger le dĂ©roulement de la soirĂ©e. Chaque mariage est particulier et trĂšs personnel alors autant prendre les informations auprĂšs des intĂ©ressĂ©s.
C’est aussi l’occasion de se faire inviter Ă  boire un verre avec eux et de montrer votre intĂ©rĂȘt et votre implication Ă  leurs cĂŽtĂ©s ! Ils (souvent plus elle !) ont tant Ă  gĂ©rer que si les amis prennent en main l’animation, c’est un gain de temps et de stress non nĂ©gligeable pour eux.
Vous serez un soutien apprécié.


Organiser n’est pas animer

 

A chacun ses qualitĂ©s. Vous pouvez vous sentir trĂšs Ă  l’aise dans la gestion de projets, dans l’organisation. Vous ĂȘtes mĂ©thodique en revanche parler en public et avoir l’attention de toute une assemblĂ©e vous donne des bouffĂ©es de chaleur. Dans ce cas soit c’est le moment de soigner le mal par le mal soit d’autres proches des mariĂ©s seront Ă  mĂȘme de remplir cette mission de « maĂźtre de cĂ©rĂ©monie ».

Si par manque de chance vous ne trouvez personne pour remplir ce rĂŽle, le DJ a gĂ©nĂ©ralement l’expĂ©rience. Pensez Ă  le solliciter.


Animateurs mais pas « trouble fĂȘte »


Essayez ainsi de voir comment ils imaginent leur mariage. Quel sera le dĂ©roulement de la journĂ©e ? Y aura-t-il une cĂ©rĂ©monie ? Un dĂ©filĂ© dans les rues Ă  pied ou en voiture. Y aura-t-il un cocktail et si oui, combien de temps avant le dĂ©but du repas
 ? Prenez le maximum d’informations.
Le thĂšme du mariage sera une excellente source d’inspiration pour trouver les bonnes idĂ©es.
S’ils souhaitent effectivement des animations on vous invite Ă  dĂ©terminer le curseur tant dans la fantaisie que dans la quantitĂ©. Il conviendra de voir s’il est possible de placer des animations et Ă  quel moment car il y a certainement une trame et des professionnels Ă  l’ouvrage (traiteur, DJ etc).
Contactez-les discrÚtement pour garder toute la surprise. Ils connaissent bien les mariages et seront de bons conseils pour vous fournir des idées.
Je vous dĂ©conseille de balancer un Patrick SĂ©bastien et faire tourner les serviettes au moment de l’ouverture ou d’entamer une chenille avant le dessert lorsque le traiteur dessert les tables…

Pensez donc au timing ! Entre les souhaites des mariĂ©s, le traiteur, le DJ il va peut ĂȘtre falloir composer car le timing Ă  aussi son importance.

Il faudra déterminer à quel moment il y aura un « creux » dans la soirée et combien de temps il va falloir meubler avec telle ou telle animation.

A l’expĂ©dition de Monfairepart, on ne cesse de le dire : « tout est une question de taille et de timing ! »
Il faut envoyer les colis dans les bons formats d’emballage et si possible pas trop en retard !
Et comme le disait mon papa au dĂ©but de chacun de ses discours : « Un bon discours c’est comme une jupe : Ce doit ĂȘtre assez court pour susciter l’intĂ©rĂȘt et assez long pour couvrir l’essentiel ».


N’agissez pas seul.

 

Tout seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin.
Entourez vous des autres invités, de la famille, du témoin de la mariée/du marié.
Le frĂšre ou la sƓur aura sĂ»rement Ă  cƓur de faire un discours.
Tatie Mariette aura certainement prĂ©parĂ© une chanson avec les oncles et tantes, vous n’allez pas vous fĂącher avec la famille tout de mĂȘme et vous priver de formidables casseroles !

Prenez des renseignements sur les familles.
Les mariĂ©s auront peut ĂȘtre Ă  cƓur de voir certains de leurs proches dans des situations cocasses. Il y aura peut ĂȘtre un tonton jovial toujours prĂȘt Ă  faire le pitre ou une tatie qu’on adore voir tricher avec mauvaise foi. Et s’il y a dans la famille ou les amis un « talent » comme un magicien ou un musicien, soyez imaginatif pour une mise en scĂšne des mariĂ©s avec cet alliĂ© bienvenu !

Faites savoir (ah la communication !!) qu’il y a des animations et que chacun est libre de participer. Dans la mesure du raisonnable bien entendu, il ne faut pas non plus surcharger.

CrĂ©ez un groupe sur les rĂ©seaux sociaux pour tout ça. Le travail en Ă©quipe est toujours plus profitable en termes d’idĂ©es et de mise en place. Vous pourrez ainsi vous rĂ©partir la charge de travail et crĂ©er avec des invitĂ©s que vous ne connaissiez pas une complicitĂ© qui fera sans doute chaud au cƓur aux futurs mariĂ©s.

Enfin, pensez également à repérer les lieux, afin de proposer des animations adaptées.

 

Si jamais les mariĂ©s ne veulent pas de jeux ou qu’ils ne souhaitent absolument aucune animation, de simples « fils rouges » peuvent suffire comme une machine Ă  selfie, un arbre Ă  empreinte, 


 

Ces activitĂ©s sont surtout la possibilitĂ© de rapprocher les invitĂ©s, de crĂ©er plus de convivialitĂ© au travers de situations ludiques ou cocasses. De mettre en avant de qualitĂ©s ou, avec bienveillance, certains dĂ©fauts qui peuvent prĂȘter Ă  rire.
Mais c’est avant tout l’occasion de crĂ©er des souvenirs.