« Pourquoi papa fait comme maman ? » La couvade du père

13 juin 2014 Florianne 1 commentaire

couvade

Mon dernier article sur la naissance portait sur le baby-blues et concernait la future maman. Je m’intéresse maintenant aux effets d’une grossesse et d’un accouchement sur le futur papa. Même si seule la maman porte l’enfant, ce petit bout de choux étant conçu à deux, il n’y a pas de raison que le papa ne ressente pas diverses émotions physiques et psychologiques. Prise de poids, nausées, sommeil agité, irritabilité, ces symptômes vous rappelleront ceux que ressentent les femmes enceintes et pourtant elles ne sont pas les seules… Et oui, les hommes manifestent également divers symptômes qui se rapprochent de ceux des femmes ! Ce phénomène porte le nom de « couvade ».

Qu’est ce que la couvade ?

L’origine du mot couvade, issu du verbe « couver », remonte à l’époque de civilisations anciennes. Elle correspondait à un ensemble de rites et de coutumes pendant lesquels les hommes, se sentant délaissés, imitaient les comportements de leur femme enceinte afin d’affirmer leur parentalité et de trouver leur propre place. De nos jours, ce phénomène est loin d’avoir disparu car près d’un futur papa sur cinq est touché, il s’est cependant transformé.

Actuellement, la couvade est un syndrome qui se définit comme un ensemble de symptômes physiques et émotionnels ressemblant à ceux de la grossesse se déclenchant pendant ou après cette période. Une sorte de « grossesse nerveuse » qui engendre des troubles digestifs, des nausées, une prise de poids, de l’insomnie, une hypersensibilité, allant même jusqu’à augmenter le taux de l’hormone provoquant la lactation. Ces symptômes apparaissent généralement à la fin du premier trimestre mais disparaissent heureusement après la naissance. L’origine étymologique du terme « couvade » nous montre le besoin d’implication physique et morale du père dans la grossesse de sa femme.

L’origine de ce phénomène

Bien que la couvade soit considérée surtout comme d’origine psychosomatique, elle reste avant tout un trouble hormonal. Le corps de ces messieurs réagit simplement à l’arrivée d’un petit bout de choux et provoque chez eux une modification hormonale. Chez la femme, on note une augmentation de la progestérone et des œstrogènes et chez l’homme, on remarque une baisse de la testostérone. Le futur papa traverse une phase de somatisation en exprimant une souffrance physique en réponse à un trouble psychique tel qu’un moment de stress, de doute, d’anxiété.

Les différentes significations

Cette manifestation d’ordre physique apparaît donc suite à un trouble psychique. Ce syndrome exprime donc divers sentiments plus profonds qui ont chacun leur propre signification.

Exprimer ses angoisses

Comme pour la femme qui passe du statut de femme à celui de mère, l’homme va connaitre un changement d’identité : la paternité. Pour chaque futur papa, il s’agit d’une évolution à la fois personnelle et singulière qui suscite un mélange de joie et une certaine peur. Anxieux en ce qui concerne cette nouvelle responsabilité, il exprime ses doutes et ses craintes face à sa capacité de devenir père, d’une autre manière. D’autres manifesteront également une angoisse mais cette fois-ci liée à la santé du bébé. Se posant beaucoup de questions, à l’affut des moindres signes, ces futurs « papas poule » sont souvent dépassés par une phase de stress.

Se sentir délaissé

Lors d’une grossesse, les attentions sont généralement orientées vers la future maman et son petit bout. Le père peut donc logiquement ressentir un manque d’attention et se sentir mis de côté. Il a besoin de se sentir revalorisé, d’attirer l’attention, de trouver sa place. La couvade, dans son aspect mimétique, trouve tout son sens à ce moment. Il aimerait peut-être lui aussi connaitre les sensations que ressent sa femme en portant leur enfant. Il va donc inconsciemment copier les comportements physiques et psychiques de celle-ci afin d’être également au centre des attentions.

S’épanouir en tant que père

Je parle d’angoisse, de délaissement mais n’oublions pas que ce phénomène, certes peu agréable pour le couple, connait également une signification plus positive. Je parle ici d’épanouissement, se réaliser, s’affirmer en tant que père. Tout comme sa femme, il vit la grossesse et montre son implication au travers de la couvade. Fier de devenir père, pressé de découvrir son petit bout de choux, il souhaite l’accueillir au mieux et faire tout ce qui est en son pouvoir pour être le meilleur des papas !

 Quelques solutions pour lutter contre ce phénomène

Il est important que ce phénomène soit connu et expliqué car cela permet aux hommes de mieux comprendre et de surmonter ces modifications physiques et psychiques. Vous avez également un rôle à jouer, mesdames, afin d’aider vos compagnons, pour faciliter cette phase de changement. Une première solution est tout simplement de lui proposer de suivre la même hygiène de vie que vous, à quelques choses près : alimentation, repos, activité physique, conseils contre certains maux.

Ensuite, afin de lui permettre de trouver sa place en tant que père, confiez-lui des tâches plus spécifiques pour qu’il se sente valorisé dans ce rôle. Faites-le participer également aux différents rendez-vous médicaux, aux préparations à l’accouchement.

Si le phénomène  devenait trop important et difficile à gérer, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre gynécologue ou de votre médecin traitant afin de trouver les solutions appropriées et un accompagnement pour traverser cette phase.

Et vous, avez-vous vécu ce phénomène de couvade au sein de votre foyer ? 

Partagez avec nous votre expérience ou tout simplement réagissez à cet article !

faire part naissance

Partage réseau sociaux

1 REPONSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>