La peur du noir

28 juin 2010 admin Aucun commentaire

peur-noirBébé a déjà bien grandi et il va passer par une phase assez « banale » qui est la peur du noir. Cette période apparaît généralement à partir de 18 mois et peut durer plusieurs années. Lorsque vous couchez l’enfant, celui-ci peut, s’il ne parle pas encore, pleurer, ou être agité lorsque vous éteignez la lumière. Il s’agit d’une étape tout à fait « normale ».

Pourquoi cette peur du noir?

Bine entendu, les adultes n’ont généralement plus peur du noir, bien que cela soit tout relatif. Effectivement, même nous, adultes, nous ne sommes pas tranquilles lorsque nous devons aller dans certains coins non éclairés du jardin, ou dans des rues sombres. Pour l’enfant, c’est un peu pareil : l’obscurité lui enlève tous ses repères. Ainsi, pour lui, dans le noir, il lui est impossible de retrouver son environnement normal (ses jouets, ses murs), de même que s’il se réveille la nuit, il ne peut pas retrouver son doudou, ou le chemin des toilettes, ou tout simplement l’interrupteur de la lampe. Rajoutez par dessus cette simple perte de repères l’angoisse d’un monstre caché sous le lit, dans les placards ou du méchant loup qui le guette…vous comprendrez ainsi pourquoi les enfants passent par cette période d’angoisse nocturne!

Comment faire?

Il est fort probable que votre enfant va vous faire comprendre qu’il souhaite de la lumière. S’il ne parle pas encore, vous le verrez s’il s’agite au moment du coucher, s’il pleure le soir quand vous éteignez la nuit, ou s’il se réveille la nuit et pleure ou vous appelle. Dans ce cas, la meilleure solution reste de vous lever et de lui allumer une petite veilleuse ou de laisser la lumière du couloir allumée. De même, lorsque vous le couchez, vous pouvez laisser une petite lumière dans le couloir, afin qu’il ne soit pas en pleine obscturité, mais seulement dans la pénombre. Ainsi, vous rassurerez votre enfant, qui s’endormira plus paisiblement. Si jamais votre enfant vous parle de monstre caché sous le lit, allez vérifier avec lui, et montrez-lui qu’il n’y a rien. De même pour les placards ou autre…Bref, rassurez-le. Il s’endormira ainsi plus facilement.
Laissez à sa disposition une petite veilleuse, si vous ne souhaitez pas laisser la lumière du couloir allumé.

Aidez-le à vaincre sa peur

Ce sera la meilleure façon de lui faire passer. N’hésitez pas à beaucoup parler avec votre enfant pour savoir comment cette peur se manifeste et pourquoi. Donnez-lui les moyens de la combattre. Par exemple, expliquez-lui que vous aussi quand vous étiez enfant, vous aviez peur de quelque chose (une peur que lui n’a pas, par exemple des lézards) et qu’aujourd’hui vous n’en avez plus du tout peur.

Vous pouvez aussi lui montrer qu’il a déjà surpassé une de ses peurs, par exemple, en vacances l’été dernier où le premier jour il a avait peur des vagues : finalement, il a fini par surmonter sa peur et il s’est ensuite bien amusé.

Mettez à sa disposition une petite veilleuse ou une petite lampe avec interrupeur, et dîtes-lui que s’il le souhaite, il peut l’allumer et l’éteindre dès qu’il en ressent le besoin. Il apprendra aisni petit à petit à vaincre sa peur tout seul…comme un grand!

Et vous, qu’avez-vous fait pour l’aider à passer cette étape?

Partage réseau sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>